Le plafond de verre : inégalités hommes/femmes dans l’accès aux postes de pouvoir

0 participant
La date limite de clôture des inscriptions est passée.
Conférence-débat organisée et animée par les étudiant.es du master 2 Psychologie du travail et des organisation

 

Le plafond de verre

Expression apparue aux États-Unis à la fin des années 1970, le « plafond de verre » (glass ceiling) désigne l’ensemble des obstacles que rencontrent les femmes pour accéder à des postes élevés dans les hiérarchies professionnelles. La métaphore, si elle n’explique pas le phénomène, a au moins le mérite d’être parlante : tout se passe comme si un plafond invisible empêchait les femmes de grimper les échelons. Plus largement, l’expression « plafond de verre » est aussi pertinente pour tout emploi où il y a possibilité d’une évolution de carrière. La question est alors de comprendre ce qui, à compétences égales, contrarie la progression professionnelle des femmes par rapport à celle des hommes. Cette inégalité des chances est devenue depuis une quinzaine d’années un axe de réflexion important dans la recherche (en particulier en sociologie du travail et des organisations, et dans les études sur le genre), mais aussi dans le champ politique, national, européen ou international, dans le cadre de la lutte contre les discriminations. [sources : Sciences humaines]

Intervenantes

  • Séverine Le Loarne, Professeure à l’EM Grenoble
  • Claire Riboulet, Responsable ressources humaines de l’association de La Roche
  • Claire Aufauvre Trigui, Membre du bureau de « SNCF au féminin Rhône-Alpes »

Organisation et animation : Sylvie Franc, Laurine Geley et Cécile Lisbona, étudiantes du master 2 Psychologie du travail et des organisation


 

361 vues Visites

J'aime

Conférence

Salle de conférences de l'IUT Lumière

5, Avenue Pierre Mendès France 69500 BRON

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire